Bienvenue

Dans les paroisses de Bouge Ste Marguerite & Bouge Moulin-à-Vent


Février 2021

Eglises Ste Marguerite & ND Assomption à Moulin-à-vent - Réalisation JW 

VOS DIMANCHES EN PRÉSENTIEL

  • Moulin-à-Vent : Messe le dimanche à 11h00
    Merci d'inscrire ou prévenir les personnes qui ne disposent pas d'Internet qu'elles peuvent téléphoner au 0499 83 70 27 ou encore au 081 20 16 96 le plus tôt possible. !!! Le quota est de 15 personnes.
  • Sainte Marguerite : Temps de prière et de recueillement de 10h à 12h
    A partir du dimanche 14 février, l'église Sainte-Marguerite sera ouverte deux heures le matin (10H à 12H) pour ceux qui souhaiteraient prier ou se recueillir.

Le protocole sanitaire est bien sûr toujours d'application à l'intérieur de l'église : masque obligatoire, lavage des mains, distanciation, nombre limité de personnes).
Merci de faire circuler le message auprès de ceux qui n'ont pas internet, mails...

"Je vis mon Carême"

les paroisses Sainte-Marguerite et de Moulin-à-Vent

nous y invitent.

[Je les rejoins]

* * *

Messe du 21 février 2021

proposée par la paroisse de Moulin-à-Vent

En l'église de Bouge Moulin-à-Vent

Moment de partage

proposé par la paroisse Sainte Marguerite

Chers toutes et tous,

 

Nous voilà déjà en période de Carême et pour ce 1er dimanche, vous trouverez les documents suivants:

 

1.- Déroulement  préparé par Yvonne qui s'est chargée également  de la mise en page.

2.- Commentaires d'André Wénin.

3.- Prière de Saint Exupéry: L'Art des Petits Pas

4.- Une chanson de Grégoire "pour un peu de baume au cœur en ce temps prolongé de Covid-19"

5.- Homélie du père Pierre Devos Voir vidéo ci-dessous

 

Les chants ont été choisis par l'équipe liturgique et complétés par Philippe et Yvonne.

 

Grand merci à eux tous.

Marie-Paule


Hommage complet à Thierry  : "Il restera de toi..." proposé par la paroisse Ste Marguerite & IFA

Version complète de février 2021

Dimanche 28 février 2021
Deuxième dimanche de Carême

proposé par la paroisse de Moulin-à-Vent

Equipe liturgique : accueil, lectures, prière universelle

Accueil 

Frères et sœurs, bonjour et bienvenue en ce 2ème dimanche de carême qui est déjà la troisième étape de notre marche vers Pâques.

 

Un grand thème réunit les trois lectures de ce dimanche : celui du fils que le père livre à la mort et qui est rendu à la vie.

Le mot-clé de ce dimanche est « TRANSFIGURE ».

C’est ce fils livré, donné, qui est aussi « Transfiguré » dans sa gloire.

Une manière d’annoncer déjà tout l’itinéraire pascal de Jésus, et de tous ceux qui acceptent de le suivre. La scène de la transfiguration anticipe la résurrection, sur le chemin de la passion et de la croix.

Nous arrivons avec nos préoccupations, le manque de relations avec la famille et la société pendant cette pandémie, et nous voila invités à prendre de la hauteur, non pas pour oublier ce qui fait nos vies, mais pour nous faire découvrir l’espoir de jours meilleurs et pour que Dieu lui-même vienne les illuminer.

Dieu nous fait la promesse de cieux nouveaux et d’une terre nouvelle où il fait bon vivre pour tous. Ayons confiance et nous découvrirons que le projet de Dieu commence à se réaliser.

Première lecture     Genèse 22,1 … 18

 

Abraham est mis à l’épreuve : il doit sacrifier son fils.

Ce fils qui est un don de Dieu. Mais comment Dieu peut-il vouloir la mort ?

Comme Abraham, soyons totalement confiants : Dieu ne veut pas la mort ni les sacrifices humains, mais une foi sans réserve.

 

En ces jours-là, Dieu mit Abraham à l’épreuve. Il lui dit : « Abraham ! » Celui-ci répondit : « Me voici ! »

Dieu dit : « Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac, va au pays de Moriah, et là tu l’offriras en holocauste sur la montagne que je t’indiquerai. »

Ils arrivèrent à l’endroit que Dieu avait indiqué. Abraham y bâtit l’autel et disposa le bois ; puis il lia son fils Isaac et le mit sur l’autel, par-dessus le bois.

Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils.

Mais l’ange du Seigneur l’appela du haut du ciel et dit : « Abraham ! Abraham ! » Il répondit : « Me voici ! »

L’ange lui dit : « Ne porte pas la main sur le garçon ! Ne lui fais aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique. »

Abraham leva les yeux et vit un bélier retenu par les cornes dans un buisson. Il alla prendre le bélier et l’offrit en holocauste à la place de son fils.

Du ciel, l’ange du Seigneur appela une seconde fois Abraham.

Il déclara : « Je le jure par moi-même, oracle du Seigneur : parce que tu as fait cela, parce que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique,

je te comblerai de bénédictions, je rendrai ta descendance aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable au bord de la mer, et ta descendance occupera les places fortes de ses ennemis.

Puisque tu as écouté ma voix, toutes les nations de la terre s’adresseront l’une à l’autre la bénédiction par le nom de ta descendance. »

Lorsque je rassemblerai les nuages au-dessus de la terre, et que l’arc apparaîtra au milieu des nuages, je me souviendrai de mon alliance qui est entre moi et vous, et tous les êtres vivants : les eaux ne se changeront plus en déluge pour détruire tout être de chair.

Deuxième lecture    Saint Paul aux Romains 8, 31-34

 

Sacrifier l’être le plus cher est plus dur que se sacrifier soi-même.

Abraham ne l’a pas refusé ; Dieu non plus, qui laisse son Fils aux mains des hommes. 

 

Frères, si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

Il n’a pas épargné son propre Fils, mais il l’a livré pour nous tous : comment pourrait-il, avec lui, ne pas nous donner tout ?

Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? Dieu est celui qui rend juste :

alors, qui pourra condamner ? Le Christ Jésus est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 9,2-10.

 

En ce temps-là, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.

Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille.

Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus.

Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. »

De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande.

Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »

Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux.

Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts.

Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ».

Prière Universelle du 28 février 2021

  1. Ne plus rien comprendre. Ne plus apercevoir de lueur d’espérance. Qui n’est pas confronté à cela un jour ou l’autre? 

    Seigneur donne-nous de trouver le mot juste, le silence adéquat, le geste salvateur pour celui ou celle que nous rencontrerons dans son obscurité. 

    Aide-nous à rendre le sourire, à métamorphoser les visages. 

    Ensemble prions.
    R : Dieu de tendresse, souviens-toi de nous.

     

  2. Des décisions sont prises tous les jours à tous les niveaux, familial, communal, étatique, mondial.
    Seigneur éclaire les chefs d’Etat, les responsables de l’économie, qu’ils puissent ne pas seulement voir leur propre intérêt, qu’ils écoutent les cris d’angoisse des femmes et des hommes en quête de pain, de travail, de revenu décent. Qu’ils s’unissent pour construire un monde où chacun peut vivre dans la dignité. Ensemble prions.
    R :

  3.  « Il fut transfiguré devant eux ».
    Seigneur, nous te prions pour toutes celles et ceux qui, avec patience et courage, travaillent à la transfiguration de notre monde blessé. Nous te prions particulièrement pour les partenaires d’Entraide et Fraternité qui, en ce temps de carême, ont une attention spéciale pour les actions des partenaires de l’Est de la République Démocratique du Congo. Qu’ils soient bien accueillis. Que leur présence stimule notre solidarité. Ensemble prions.
    R : 

  4. Comme Dieu le demande à Abraham, soyons prêt pour un changement de vie et des gestes forts de partage. 
    Que nos communautés chrétiennes soient un modèle vivant du message d’amour, d’ouverture et de tolérance du Christ. Ensemble prions.
    R :

Dimanche 21 février 2021
Premier Dimanche de Carême

proposé par la paroisse Ste Marguerite

Extraits du moment de partage

Notre Terre en Cendres

Cliquer sur l'image ci-dessous pour l'agrandir

Bienvenue à vous, à tous nos paroissiens de Belgique, de France et de plus loin encore ; nous vous savons nombreux pour lire et méditer nos moments de partage depuis le début du carême 2020 ! un an déjà !! Merci pour vos encouragements, vos remarques reçus en retour et merci vivre ensemble une Eglise Vivante. 

Notre équipe liturgique a choisi pour chaque dimanche de Carême une action, un mouvement du cœur, sous forme d’un verbe à découvrir sur notre mappemonde d’aujourd’hui. Le chemin de Carême peut nous aider à éclaircir, au fil de nos 40 jours de désert, notre monde et plus particulièrement notre quotidien, comme ce globe terrestre représenté noirci par les Cendres de Mercredi et qui s’illuminera complètement à Pâques dans la joie de Vie du Ressuscité. 

En ce 1er dimanche de Carême, les lectures nous parlent de Dieu et Noé. Après le déluge, Dieu ‘revoit sa copie’, son opinion sur les hommes qui ont violenté sa Création. Il décide de signer un pacte de paix et d’amour indéfectibles pour l’humanité tout entière, à commencer par Noé et les sept autres personnes qui ont survécu dans l’Arche, avec les animaux embarqués à la demande de Dieu.  

Notre déluge actuel, grandeur terrestre, s’appelle (entre autres) Coronavirus : il a mis à mal nos relations sociales, décimé des familles, perturbé les études de nos enfants, modifié le travail de tout un chacun, titillé gravement notre économie et notre équilibre financier, fragilisé la santé de toutes les générations, dans tous les pays du monde. Cette pandémie a sapé le moral de tous et ébranlé nos certitudes profondes. Et toute l’humanité se trouve à bord du même bateau en dérive. Personne ne sent sortira à lui tout seul. 

 

La réponse envoyée par Dieu à tous nos drames, nos doutes, nos erreurs reste son imperturbable engagement à nous soutenir dans les épreuves car Il a accepté depuis bien longtemps nos failles et nos détresses d’humains ; elle est symbolisée par son arc-en-ciel protecteur, signe de son Alliance, une alliance de paix pour tous. A nous de répondre à Sa main tendue vers chacun d’entre nous par la fraternité et l’espérance.  

Et ma terre intérieure, est-elle en cendres, elle aussi ? 

Le thème que nous avons choisi pour ce premier dimanche, nous propose de « revenir à » …, revenir à soi, à la terre, aux autres, à Dieu, faire d’autres choix, se convertir, se renouveler, se remettre en question.

 

o Revenir à soi, c’est prendre le temps de découvrir ou redécouvrir nos richesses, nos talents, nos trésors de vie intérieure et les faire fructifier au bénéfice de tous avec confiance et respect sans omettre de retourner au plus profond de nous, là où nous cachons nos limites, nos erreurs, nos errances, celles qui sont difficiles à s’avouer avec humilité, et lentes à se

faire pardonner. Dimanche passé, nous parlions des lépreux. N’avons-nous pas en nous un peu de lèpre cachée au-dedans ?

 

o Revenir à notre terre en prenant la mesure de sa dégradation rapide, en revisitant les gestes que nous pouvons réaliser dans notre quotidien pour contribuer à sa préservation…

Un exemple tout récent : le premier défi proposé ce mercredi des Cendres à ceux qui sont connectés à l’équipe des familles de Sainte-Marguerite était un défi-gratitude : « Merci pour la nature. Qu’il pleuve, qu’il vente ou que le soleil brille, Dieu est présent dans la nature. Aujourd’hui je décide de m’émerveiller ! Mon défi : je remercie Dieu pour la beauté de la nature tout au long de la journée ». De belles photos ont été diffusées par WhatsApp durant toute la journée.

« Le temps du Carême est un temps pour espérer, pour tourner de nouveau le regard vers la patience de Dieu qui continue de prendre soin de sa Création, alors même que nous l’avons souvent maltraitée (cf. Laudato si’, nn. 32, 33, 43, 44). » in Message de Carême du Saint Père 2021

 

o Revenir aux autres : en nous remémorant chaque soir nos paroles, nos réflexions, nos actes quand il s’agit de partager, de pardonner, de servir, d’offrir avec tendresse et bienveillance et en reconnaissant aussi ce que l’on a reçu de l’autre.

 

o Revenir à Dieu dans une démarche de retrait en silence, en prière, pour un temps de rencontre avec Dieu. Car Il est tout proche… Comme Jésus dans l’Evangile de ce jour, nous ne sommes pas épargnés par les tentations, toutes ces forces de division, convoitise, jalousie qui nous submergent. Or Dieu ne cesse de renouveler son alliance et de nous redire son Amour. Se (re)tourner vers Jésus car Il nous ouvre la proximité de Dieu ; Il est là, porteur de vie, de paix. (prière : ‘ Les petits pas’ de Saint Exupéry à lire en annexe) « En gardant les yeux fixés sur Jésus qui nous ouvre un chemin de liberté et de pacification, nous pouvons faire le choix de cheminer avec Lui et devenir les enfants bien-aimés du Père. Peut- être pouvons-nous essayer de repérer les germes de bonté et de vérité qui sont en nous et leur donner les moyens de croître ?» in Prions en église 2021.

Mettons-nous en mouvement pour revenir à l’essentiel de nos vies, pour sortir de la grisaille et entamer un retour « aux fondamentaux de notre Espérance » et… le monde petit à petit s’éclaircira…


Prière

 

Seigneur, fais de moi un bâton,

un bâton pour soutenir mes frères dans leur longue marche.

Un bâton pour les aider à démarrer.

Seigneur, fais de moi un bâton.

 

Seigneur, fais de moi un fruit,

un fruit qui mûrit lentement pour s’offrir aux autres.

Un fruit pour mûrir sous ton soleil.

Seigneur, fais de moi un fruit.

 

Seigneur, fais de moi un pain,

un pain pour être partagé à tous,

un pain pour essayer de rassasier les hommes de ta parole

Seigneur, fais de moi un pain, Ton pain.

Equipe des familles - Bouge 

 

Bonsoir à tous,


Nous venons de créer le groupe WhatsApp pour cheminer ensemble au cours des prochaines semaines (et au-delà sans doute, oserais-je écrire ...).

Il est bien sûr toujours possible de vous y inscrire afin de recevoir des petites pensées du jour et des propositions de petits défis pour les familles.

À très bientôt,

Pour l'équipe,

Benoît et Vinciane, ce 16 février 2021

Familles Bouge
E-mail : familles.bouge@gmail.com

 


  S O L I D A R I E S 
Clic image ci-dessous pour l'agrandir

La grande récolte de livres dans le grand Namur organisée par « Noël dans la Cité » pour les personnes défavorisées. 

Dépôt des livres

  • Chez Paul Verheggen Rue du Rond-Chêne, 67, Vedrin
  • Eglise du Moulin-à -Vent Bouge : hall d'entrée
  • Sanctuaire Ste-Rita : fond de l'église 

Prise à domicile :

  • contacter Paul Verheggen au 081/214688 ou 0485/841031
 

Rétrospective 2020 

Bouge - Photo Greg Gso



Clic sur une des images ci-dessous pour l'agrandir 


Depuis fin décembre 2018 , ouverture de votre point de R’aliment Paysans-Artisans à Bouge ! Tous les vendredi de 16h30 à 19h à l'école Claire d'Assise , Rue des Anges , 2 à 5004 Bouge . Grâce à l’enthousiasme, le dynamisme et l’efficacité d’un groupe de bénévoles important, un point de R’Aliment de Bouge fonctionne .


Infos : Paysans-Artisans , c'est quoi ??? : http://www.paysans-artisans.be/page/les-points-de-r-aliment 

Photo 123rf 






Publié avec l'autorisation de Greg Gso