Vivre son dimanche


Proposé par la paroisse de Moulin-à-Vent 

https://youtu.be/tIjx_bcuZko

 


YouTube (15 novembre 2020)

Youtube (8 novembre 2020)



 

Dimanche de Toussaint

 

Accueil 

Frères et sœurs, bonjour. Soyez les bienvenus pour célébrer ensemble la fête de tous les saints.

Aujourd’hui, nous fêtons la foule immense de ces hommes et de ces femmes qui ont laissé brûler en eux l’amour de Dieu.

Les saints de nos calendriers ne sont pas des êtres à part, inimitables. Ce qu’ils ont réalisé, nous pouvons déjà le percevoir dans la vie de nos proches disparus. La souffrance ressentie après leurs départs ne peut être séparée du bonheur qu’ils nous ont partagé et de tout ce que leurs vies nous ont apporté. 

Les saints sont ceux qui ont essayé de ressembler à Jésus, ils nous enseignent, à leur manière, le chemin du bonheur décrit par Jésus dans le récit des béatitudes.

Ayons confiance dans ce message d’espérance et soyons joyeux dans la perspective d’être accueillis, le moment venu, dans le Royaume de Dieu.

Première lecture :  Apocalypse  7,2-14
 

Le mot « Apocalypse » évoque couramment une catastrophe finale, alors qu’il signifie d’abord « révélation ou source d’espérance ».

A travers sa vision, l’apôtre Jean nous donne déjà le goût de la fête éternelle qui rassemble la foule immense de tous ceux qui se laissent aimer par Dieu. 

 

Moi, Jean, j’ai vu un ange qui montait du côté où le soleil se lève, avec le sceau qui imprime la marque du Dieu vivant ; d’une voix forte, il cria aux quatre anges qui avaient reçu le pouvoir de faire du mal à la terre et à la mer :

« Ne faites pas de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, avant que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu. »

Et j’entendis le nombre de ceux qui étaient marqués du sceau : ils étaient cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d’Israël.

Après cela, j’ai vu : et voici une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, une foule de toutes nations, tribus, peuples et langues. Ils se tenaient debout devant le Trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, avec des palmes à la main.

Et ils s’écriaient d’une voix forte : « Le salut appartient à notre Dieu qui siège sur le Trône et à l’Agneau ! »

Tous les anges se tenaient debout autour du Trône, autour des Anciens et des quatre Vivants ; se jetant devant le Trône, face contre terre, ils se prosternèrent devant Dieu.

Et ils disaient : « Amen ! Louange, gloire, sagesse et action de grâce, honneur, puissance et force à notre Dieu, pour les siècles des siècles ! Amen ! »

L’un des Anciens prit alors la parole et me dit : « Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où viennent-ils ? »

Je lui répondis : « Mon seigneur, toi, tu le sais. » Il me dit : « Ceux-là viennent de la grande épreuve ; ils ont lavé leurs robes, ils les ont blanchies par le sang de l’Agneau. »

 

En fin de lecture : « Parole du Seigneur »

Psaume

 

Deuxième lecture :  1 Jean 3,1-3

La lettre de Saint Jean est un formidable message d’espoir et de réconfort.

Depuis notre baptême, nous sommes appelés enfants de Dieu et notre avenir en est marqué pour l’éternité.

Bien-aimés, voyez quel grand amour nous a donné le Père pour que nous soyons appelés enfants de Dieu – et nous le sommes. Voici pourquoi le monde ne nous connaît pas : c’est qu’il n’a pas connu Dieu.

Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est.

Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur. 

Acclamation : Alléluia 

Évangile de Jésus-Christ  selon saint Matthieu 5,1-12a.

 

En ce temps-là, voyant les foules, Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui.

Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait :

« Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux.

Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.

Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés.

Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde.

Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu.

Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu.

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux.

Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.

Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! »

Homélie  

Prière universelle    (après le Credo).

1. Seigneur, tu nous ouvres ton Royaume.

Pour les saints méconnus d’aujourd’hui qui humblement et petitement mettent leur vie au service des autres, ensemble, prions.

-------------------------------------------------------------------------------------------

 

2. Seigneur, tu promets le Royaume des cieux aux cœurs purs, aux doux, aux miséricordieux.

Pour ceux qui recherchent le secret du vrai bonheur, fatigués des plaisirs superficiels et des joies sans lendemain, ensemble, prions.

-------------------------------------------------------------------------------------------

 

3. Seigneur, ceux qui pleurent seront consolés.

Pour ceux qui souffrent et qui peinent : malades, isolés, victimes de la pauvreté ou frappés par un deuil, ensemble, prions.

-------------------------------------------------------------------------------------------

 

4. Seigneur, la récompense sera grande dans les cieux pour ceux qui marchent avec toi.

Redonne à notre assemblée et nos familles l’audace de proclamer sans peur notre foi et notre espérance, que nos familles soient des lieux de vie et de bonheur partagés où la parole de Dieu est accueillie.

Ensemble, prions.