Dimanche

Ce 13 juin 2021


Equipe liturgique de Bouge Moulin-à-Vent

Frères et sœurs, bonjour.

La vaccination a permis de diminuer la propagation de la pandémie de covid-19 et aujourd’hui, nous sortons doucement des mesures sanitaires qui nous ont empêché de nous retrouver pour célébrer tous ensemble l’Eucharistie. 

Quoi qu’il en soit, l’Evangile de ce jour nous invite à avoir confiance en Dieu qui agit au cœur de notre monde même si on ne le voit pas de suite. Saint Paul nous le redit par deux fois dans sa lettre : « gardons confiance ! ».

Le monde semble s’en remettre à d’autres références que celles proposées par l’Evangile, notre confiance en est troublée, notre espérance déçue.

Aujourd’hui, comme à chaque rendez-vous qu’il nous donne, le Christ nous invite à ressourcer notre optimisme et à contempler la patiente efficacité de l’Esprit.

Laissons germer la Parole de Dieu semée dans nos cœurs et dans nos vies par celui qui s’est fait l’un de nous pour nous sauver.


Première lecture      Ezéchiel 17,22-24

Ça allait mal pour le peuple d’Israël : les Babyloniens avaient exilé des milliers de prisonniers. 

Ezéchiel, ce prêtre arraché de force à son temple, vient réveiller le peuple déporté en exil pour lui redonner espérance.

 

Ainsi parle le Seigneur Dieu : « À la cime du grand cèdre, je prendrai une tige ; au sommet de sa ramure, j’en cueillerai une toute jeune, et je la planterai moi-même sur une montagne très élevée.

Sur la haute montagne d’Israël je la planterai. Elle portera des rameaux, et produira du fruit, elle deviendra un cèdre magnifique. En dessous d’elle habiteront tous les passereaux et toutes sortes d’oiseaux, à l’ombre de ses branches ils habiteront.

Alors tous les arbres des champs sauront que Je suis le Seigneur : je renverse l’arbre élevé et relève l’arbre renversé, je fais sécher l’arbre vert et reverdir l’arbre sec. Je suis le Seigneur, j’ai parlé, et je le ferai. »

Deuxième lecture 2 Corinthiens 5,6-10

Dans sa mission difficile, même saint Paul se sent mal dans sa peau, à côté de ses souliers, en exil, dit-il. Le tout est de faire confiance au Christ qui mettra fin aux états d’âme et jugera le travail accompli.

Frères, nous gardons toujours confiance, tout en sachant que nous demeurons loin du Seigneur, tant que nous demeurons dans ce corps ;

en effet, nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision.

Oui, nous avons confiance, et nous voudrions plutôt quitter la demeure de ce corps pour demeurer près du Seigneur.

Mais de toute manière, que nous demeurions dans ce corps ou en dehors, notre ambition, c’est de plaire au Seigneur.

Car il nous faudra tous apparaître à découvert devant le tribunal du Christ, pour que chacun soit rétribué selon ce qu’il a fait, soit en bien soit en mal, pendant qu’il était dans son corps.

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 4,26-34.

En ce temps-là, Jésus disait aux foules : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence :

nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.

D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi.

Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »

Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?

Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences.

Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »

Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre.

Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

 

Prière universelle  

  1. Pour celles et ceux qui ont entendu ton appel et qui s’engagent avec enthousiasme dans l’Eglise.
    Qu’ils sèment partout ta Parole dans l’immense champ du monde. Nous te prions Seigneur.

  2. Pour la plupart d’entre nous qui ne prenons pas d’initiative, pensant que de toute façon cela ne sert à rien.
    Remplis nous d’espérance et fait de nous des germes de ton royaume. Nous te prions Seigneur.

  3. Pour les travailleurs de la terre, fiers de produire la nourriture pour tous ; qu’ils soient persévérants comme le blé qui lève et mûrit.
    Nous te prions Seigneur.

  4. Pour les enfants et les jeunes de nos communautés et en particulier ceux qui viennent de communier pour la première fois, qu’ils soient porteurs d’avenir et d’espérance pour le monde. Qu’ils laissent germer et grandir en eux ta Parole de vie.Nous te prions Seigneur.