Merci, Jean-Pierre !


Messe d’hommage au père Jean-Pierre Nlandu
Ce dimanche  4 octobre 2020 en l'église de Bouge - Moulin-à-Vent 

 

 

27ème dimanche Temps ordinaire , Année A - 4 octobre 2020.

 

Accueil 

Bonjour à vous qui venez participer à cette célébration en hommage au père Jean-Pierre Nlandu qui a été notre pasteur ces 6 dernières années …..  le temps passe tellement vite.

Nous avons le plaisir de saluer Tanguy Auspert, notre échevin du culte, qui a tenu à se joindre à nous et l'abbé Bernard qui a voulu manifester sa sympathie envers notre Jean-Pierre. Merci à eux.

Le père Lakika, notre nouveau Jean-Pierre, est désolé de n’avoir pu se libérer pour s’associer à notre fête mais est de tout cœur avec nous. 

Nous fêterons aussi Pierre-Yves, notre organiste qui va animer pour la dernière fois notre célébration avec le brio que nous lui connaissons depuis 4 ans.

Ne partez pas avant la fin, car avant qu'ils nous quittent, nous manifesterons notre reconnaissance et notre amitié à nos chers animateurs de notre paroisse.

Bonne célébration à vous.

 [ Le Père Lakika nous rejoindra en fin de célébration, ndlr]

Chant d’entréeA 56 Venez ouvrir le livre

Introduction 

Cher Jean-Pierre, ces 6 dernières années, tu as vécu dans notre secteur ton ministère avec passion, sans compter ta peine, proche de tous, sans crainte d'aller à la périphérie, témoignant de la joie de croire.

Nous ne sommes pas ici pour nous lamenter - ce serait mal venu, ni pour te canoniser - c'est un peu tôt -, mais pour rendre grâce à Dieu pour tout ce que nous avons œuvré et partagé ensemble.

Nous allons prier pour que tout ce que tu as semé ici avec tes frères et sœurs porte de bons fruits et que les sarments qui seront entretenus par Jean-Pierre Lakika produisent aussi de belles récoltes.


C'est dans cet esprit que nous entrons dans la célébration.

 

Les lectures ne seront pas celles prévues dans le missel, mais ont été choisies pour la circonstance. 

 

Première lecture :   Lettre de St Paul apôtre aux Ephésiens, (4   1 - 7,   11 – 13)

 

De sa prison, Saint Paul témoigne que les dons du Seigneur, ce sont les apôtres, les prophètes, les évangélisateurs et ceux qui enseignent le message du Christ.

 

Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte à vous conduire d’une manière digne de votre vocation : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous. À chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ. Et les dons qu’il a faits, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent. De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude.

 

 

En fin de lecture : « Parole du Seigneur »

Psaume
Chant : Un grand champ à moissonner

 

Acclamation : Alléluia Africain

Évangile  de Jésus Christ selon saint Luc (10, 1-9 

 

« La moisson est abondante mais les ouvriers sont peu nombreux » 

Parmi ses disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller.

Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. 

Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.

Allez !          Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. 

N’emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route. 

Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : « Paix à cette maison. » 

S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. 

Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. »

« Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu’on vous offrira. Là, guérissez les malades, et dites aux habitants : « Le règne de Dieu est tout proche de vous. »

 

Homélie :  par Alain Schoonvaere, Diacre Permanent [Pour lire et télécharger cette homélie cliquer ici]

Prière universelle    (après le Credo).

 

1. Pendant six années, notre curé a marché avec nous sur le chemin de la vie. 

Il nous a apporté sa spontanéité, son ouverture d’esprit, son écoute et sa gentillesse.

Il s’est partagé entre nos paroisses et sa communauté sans compter ses heures et parfois en négligeant sa santé.

Pour tout ce qui s’est construit avec Jean-Pierre, 

Merci Seigneur

 

2. Notre pasteur Jean-Pierre n’a pas épargné ses efforts pour nous amener à être à l’écoute et répondre aux besoins de notre paroisse et de la future Unité pastorale.

Il a cherché à ce que nous soyons témoins de l’Amour de Dieu.

Il a semé. 

Maintenant qu’il nous quitte, il peut se demander quelle sera la récolte. 

Mais, c’est Toi, Seigneur, qui fais porter du fruit à nos efforts, c’est Toi qui fais fleurir nos œuvres. 

Que son ministère qui s’achève ici soit pour lui un élan nouveau pour continuer sa mission à Barvaux. 

Seigneur nous t’en prions.

 

3. Nous te confions, Seigneur tous nos prêtres du Secteur Namur Nord et spécialement Jean-Pierre Lakika qui prend le relais et qui s’engage auprès de nous maintenant. 

Donne leur d’apporter un éclairage de la bonne nouvelle apportée par Jésus en expliquant de façon convainquante son actualité dans notre monde d’aujourd’hui.

Seigneur, nous t’en prions.

 

4. Aujourd’hui la mission de pasteur est difficile dans notre monde occidental de plus en plus déconnecté de la religion.

Un prêtre a besoin d’être accompagné et soutenu par les paroissiens et des personnes qui l’aident.

Pour que nous nous sentions concernés par la transmission de la bonne nouvelle et que nous y participions chacun selon nos possibilités par nos initiatives et en soutenant nos prêtres et les animateurs de nos communautés paroissiales,

Seigneur, nous t’en prions.